Art ou cruaute ? Comment la bataille autour d’une corrida semble s’i?tre radicalisee

Art ou cruaute ? Comment la bataille autour d’une corrida semble s’i?tre radicalisee

Pour ses defenseurs, la tauromachie reste votre art. Pour ses opposants, elle releve de la cruaute. Pro et anti se defient votre week-end au sein des rues d’Arles, ou s’ouvre la Feria de Paques.

Le torero francais Sebastien Castella en mai 2013. (PASCAL GUYOT / AFP)

La statue de Nimeno II se dresse sur l’esplanade des arenes de Nimes. Menton baisse, genou pointe, cape brandie. C’est le monument le plus photographie de la ville. Et le plus souille.

On voit eu diverses fois du sang artificiel repandu sur la chaquetilla du matador, des tags d’insultes sur une montera, et meme une manifestation organisee a ses pieds avec une trentaine de militants en justaucorps noir, affubles de cornes, perces de banderilles rouges, ainsi, qui etaient venus simuler l’agonie de taureaux.

Nimeno II, le torero francais le plus celebre, avait ete grievement blesse dans l’arene. Reste entre l’existence et la mort pendant plusieurs semaines, tetraplegique durant de longs mois, paralyse du bras gauche a tout pas, il s’est pendu dans son garage un jour de novembre 1991.

Il semble l’incarnation d’la barbarie pour les anti-corrida, un heros pour nos aficionados, et sa version en bronze, l’un des enjeux favoris de leur combat.

Mes anti et nos pro se livrent une guerre acharnee

Alors que s’ouvre votre week-end la feria de Paques d’Arles, classique coup d’envoi en saison tauromachique en France, les deux camps agitent deja le chiffon rouge.

Un rassemblement etait prevu sur les marches des arenes samedi 19 avril apres-midi Afin de defendre le “peuple du taureau”, tel dit Luc Jalabert, eleveur et organisateur d’la feria. Une autre manifestation se tient le lendemain, place Lamartine, a des centaines de metres de la, pour en denoncer le “sadisme”, le slogan deja inscrit en noir sur les banderoles.

Quelques milliers d’anti et de pro se defient en ruelles une cite camarguaise. Ils recommenceront deux semaines apri?s, Afin de la feria de Pentecote a Nimes. Notre statue de Nimeno II risque de ne point en bouger indemne.

Entre les deux camps, c’est peu dire que le dialogue est impossible. Cela fait deja longtemps qu’ils ne se qualifient plus respectivement que d'”hysteriques” (alias les anti) et de “tortionnaires” (les pro). Mes premiers fustigent la “cruaute qui consiste a enfoncer un metre et demi de fer au corps du taureau sous forme d’epees et de banderilles” (dixit Claire Starozinski, presidente d’Alliance anti-corrida) et ironisent concernant une activite en perte de vitesse, avec De surcroi®t en plus de fermetures d’arenes (Saint-Perdon, Collioure), de corridas et de ferias supprimees (Fenouillet, Frejus) et une baisse du nombre de spectacles de 16% sur les six premiers mois de 2013, par rapport a la meme periode de l’annee precedente.

Les aficionados, eux, en appellent aux adeptes historiques (Merimee, Manet, Cocteau, Hemingway, Picasso, Montherlant. ) ou plus recents (Manuel Valls, Catalan d’origine) et vantent une pratique festive et culturelle ancestrale qui draine 500.000 touristes en rues d’Arles et un million dans celles de Nimes. “Meme si la corrida a ete codifiee en 1830 en Espagne, les jeux taurins etaient frequents dans le Midi des le Moyen Age, raconte Andre Viard, president de l’Observatoire national des Cultures taurines.

Premiere plainte en 1919

La guerre, cette dernii?re, a demarre tres tot. Au XIXe siecle, deja, le prefet de Dax avait envoye la gendarmerie dans l’arene Afin de empecher qu’un spectacle ne se tienne en depit d’un arrete d’interdiction. Et la premiere plainte en SPA (Societe protectrice des Animaux) remonte a 1919. Neanmoins, la lutte semble s’i?tre radicalisee ces dernieres annees.

Ce qui a fait aller nos couteaux ? Le classement en 2011 d’une tauromachie au patrimoine culturel immateriel d’la France via Frederic Mitterrand, alors ministre une Culture, ainsi, sa validation en 2012 par le Conseil constitutionnel. Deux associations l’avaient saisi i  propos de l’article 521-1 du Code penal, qui punit de deux ans d’emprisonnement et de 30.000 euros d’amende tout “acte de cruaute envers un animal domestique, apprivoise ou tenu en captivite”, mais exclut les “courses de taureaux lorsqu’une tradition locale ininterrompue pourra etre invoquee”, c’est-a-dire en quatre regions du sud en France, Provence-Alpes-Cote d’Azur, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrenees et Aquitaine. Les neuf Sages ont finalement juge les corridas compatibles avec la Constitution.

C’est aberrant. Sur bien le territoire francais, celui qui torture un animal risque de se retrouver en prison, sauf au sein d’ ces onze departements du Sud.”

Et de continuer : “A l’automne, trois propositions de loi a l’Assemblee nationale, une au Senat, ont ete deposees par des parlementaires de l’ensemble de bords pour abolir la corrida. Elles n’ont toujours nullement ete examinees. En avril, nous avons fera appel devant la cour administrative d’appel de Paris afin que l’inscription d’une tauromachie au patrimoine francais soit supprimee. Nous attendons le verdict. Meme la Catalogne a interdit la “Fiesta nacional”, comme ils l’appellent la-bas (1). Elle reste prohibee a Quito, en Equateur. Pendant combien de moment encore une poignee d’aficionados va-t-elle continuer a imposer la dictature tauromachique ?”

Jean-Pierre Garrigues, 50 annees, vegetalien, professeur d’economie et d’ecologie au lycee agricole de Rodilhan (Gard), est a la tete du Crac (Comite totalement anti-corrida), une des associations des plus offensives, 5.000 adherents, Amelie Nothomb tel presidente d’honneur, et des donateurs richissimes, dont Caro Augier, proprietaire du Negresco, a Nice, qui avait fera accrocher des affiches 4?3, avec un taureau en sang, sur la promenade des Anglais.

Plusieurs dizaines de plaintes et deux comparutions

Le Crac s’inspire des campagnes coup de poing de l’association americaine Peta, qui fera defiler ses militants nus et couverts de peinture rouge pour protester contre la mode une fourrure, ou de l’espagnole Prou, qui simule des pendaisons en haut des arenes.

C’est le Crac qui, en octobre 2011, juste avant 1 spectacle, a fait descendre concernant la piste des arenes de Rodilhan, pres de Nimes, une trentaine de militants enchaines et bardes de fumigenes ; le Crac bien qui possi?de organise Notre meme scene a Rion-des-Landes, en Aquitaine, l’ete dernier, et une nouvelle manifestation a Rodilhan, a l’automne. A chaque fois, cela a en gali?re tourne. Insultes, provocations, reactions musclees des aficionados, blessures, fractures, ainsi, meme 1 militant au coma a Rion-des-Landes. Plusieurs dizaines de plaintes ont ete deposees de part et d’autre. Jean-Pierre Garrigues vient de devenir condamne a Dax Afin de injure et a aussitot fera appel. Arme d’un megaphone, il avait traite les spectateurs des arenes de Rion-des-Landes de “parents degeneres”.

Il semble a nouveau convoque le 22 septembre pour manifestation illegale, http://datingmentor.org/fr/rencontres-dans-la-quarantaine entrave a la liberte du bricolage et mise en danger en vie d’autrui. Une autre audience reste prevue au sein des prochains mois a Nimes a la suite des plaintes pour coups et blessures deposees par des militants anti-corrida. L’enquete est en cours. Vingt-six aficionados seront concernes. C’est desormais dans les pretoires que les deux mondes s’affrontent. Et c’est en general la que vont i?tre portees les estocades des plus redoutables.

Nathalie Funes – Le Nouvel Observateur

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *